Edito

Il y a exactement 136 ans, alors que le monde bouillonnait dans les progrès de la Révolution industrielle, un artiste butinait son inspiration dans la nature. Sans le savoir, en laissant fleurir la faune et la flore création après création, le maître verrier René Lalique cueillait l’air du temps. Joaillier de métier, il serait sûrement heureux de voir entrer dans le patrimoine de la maison qu’il a fondée Still Water, le bijou équestre que nous offre aujourd’hui le sculpteur Nic Fiddian-Green. 

L’artiste britannique, maître dans la réalisation de têtes de chevaux, partage avec Lalique ce goût pour la nature. À l’ère du numérique et des nouvelles technologies, il travaille aussi, comme Lalique, selon des méthodes ancestrales. Enfin, dans une époque où tout s’accélère, Still Water offre une image précieuse de sérénité. Un moment de quiétude, lumineux.

Silvio Denz, Président Directeur Général, Lalique S.A.

LA COLLECTION

Lalique interprète “Still Water”, sculpture emblématique de l’artiste britannique Nic Fiddian-Green, pour la première fois à la lumière du cristal. La sculpture parade aussi en couleurs. Du noir à l’ambre, en passant par l’incolore, sa robe de cristal a été taillée sur mesure par les artisans de la maison Lalique à Wingen-sur-Moder, en Alsace.

Repoussant les limites de leur savoir-faire, ils ont inventé “un touché animal” et restitué le geste quasi illusionniste de Nic Fiddian-Green : un jeu équilibriste dans lequel l’animal repose sur la pointe de son museau, affleurant la surface de l’eau. Fort par sa présence, fragile par sa posture.

NIC FIDDIAN GREEN

Né en 1963 et ayant grandi à la campagne dans le Hampshire, le Britannique Nic Fiddian-Green murmure à l’oreille du plus vieil ami de l’homme depuis plus de 35 ans de carrière. 

Dans la quiétude de son atelier avec vue sur la pleine campagne où il s’est installé dans les années 1990, il sculpte cette créature noble plusieurs heures par jour, cherchant à restituer sa force et sa majesté à l’échelle monumentale.

Dessinateur et sculpteur hors-pair, Fiddian-Green est un spécialiste des formes équestres réalistes. Formé à la redoutable technique du moulage à la cire perdue, il conçoit ses moules en plâtre dans son atelier du Surrey et façonne ses immenses pièces dans sa propre fonderie. C’est là que Nic Fiddian-Green expérimente une palette de matériaux tels que le bronze mais aussi le plomb, le marbre, le cuivre, les pierres naturelles… 

Travailler le cristal est une première pour l'artiste.

Nic Fiddian Green et Lalique


Pour plus d'information sur la collaboration Nic Fiddian Green et Lalique, nous vous invitons à télécharger la brochure disponible ci-dessous. Aussi, nous restons à votre disposition pour toute demande de renseignements complémentaires.